JPM - Films - Notules - Juin à décembre 2001

Notules - Mai 2021

 

Plus courtes que les critiques, les notules traitent d’un ou plusieurs films, ou de sujets d’actualité en rapport avec le cinéma. Jusqu’en septembre 2004, elles provenaient de divers forums aujourd’hui disparus. Par la suite, elles s’en affranchissent et sont rédigées directement ici.

Œuvres citées (en italiques, autres que des films) : Garçon chiffonDix pour centMandibules

Personnes citées : Nicolas Maury – Quentin Dupieux

Garçon chiffon

Jeudi 20 mai 2021

Nicolas Maury, acteur qui, à quarante-et-un ans, avait déjà trente-sept films et téléfilms à son actif, était surtout connu pour son rôle dans le feuilleton Dix pour cent, où son personnage, qu’il interprète régulièrement, est homosexuel. Ici, il est l’auteur, et ne change pas beaucoup de rôle, mais en premier plan assez narcissique.

On a un peu de mal pour adhérer à cette histoire à l’atmosphère quelque peu déprimante sans être sinistre, et qui semble plutôt longuette. Mais le public n’adhère guère : hier, une douzaine de spectateurs s’entassaient dans la salle, mais aujourd’hui, nous n’étions plus que... deux ! On devine que le film, sans être médiocre, ne connaîtra pas un triomphe. Son auteur devra peut-être exploiter un autre thème moins personnel.

En bref : à voir à la rigueur.Haut de la page
Haut de la page

Mandibules

Mercredi 26 mai 2021

Quentin Dupieux, spécialiste de l’absurde qui se double souvent d’un comique efficace, a déjà réussi quelques films franchement drôles. Mais là, non, rien. Mandibules, non seulement est un film fauché, mais ne parvient pas à nous arracher un rire, pas même un sourire, l’absurde auquel il tient tant ne suffit pas, et le spectateur s’ennuie, sans seulement se demander pourquoi, car tout ce qui se passe sur l’écran le laisse indifférent.

La publicité a répandu le bruit que ses deux acteurs pricipaux convenaient parfaitement à l’entreprise. Mais non, même pas, ils sont aussi nuls que tout le reste.

Cette saison commence mal, et vous décourage de revenir au cinéma, après des mois d’écrans vides.

En bref : à voir à la rigueur.Haut de la page

Courrier Plan du site

Sites associés :    Yves-André Samère a son bloc-notes 122 films racontés

Dernière mise à jour de cette page le lundi 25 octobre 2021.