>

Kinopoivre, les films critiqués par Jean-Pierre Marquet - Avril-mai 2001

Brèves et spoilers

En jargon journalistique, écrire une « brève » consiste à relater un fait en un minimum de mots. Quant à commettre un spoiler, tout le monde sait de quoi il s’agit : dévoiler la fin d’un film qu’on est censé ne pas raconter. J’ai donné brièvement mon sentiment sur ce point dans ma critique de Mission : Impossible 2, mais je ne crois pas inutile d’y revenir ici, car plus on tape sur un clou, mieux il s’enfonce.

Pour ma part, cela ne me gêne nullement de connaître à l’avance la fin d’un film – et cela tombe bien, puisque j’ai collaboré à un autre site qui s’appelle justement La-Fin-du-Film –, car l’intérêt ne réside pas dans l’anecdote, mais dans la façon de conduire le récit ; de sorte que la surprise finale, si surprise il y a, n’est qu’un élément de ce récit, et pas le plus important. Alfred Hitchcock explique parfaitement, dans son interview-fleuve avec François Truffaut, la différence entre surprise et suspense, et justifie son parti pris de mettre toujours le spectateur au courant avant d’informer les personnages. Imaginez, dit-il, qu’une scène montre deux personnages en train de discuter. Il y a une bombe sous la table, ils l’ignorent, et le spectateur du film aussi. La bombe explose, c’est une surprise, et le spectateur bénéficie seulement de quelques secondes de spectacle. Modifions la donne, et faisons savoir au spectateur qu’une bombe est cachée sous la table, alors que les protagonistes l’ignorent toujours. Dès lors, la conversation entre eux devient beaucoup plus intéressante, parce que le spectateur attend l’événement, l’anticipe, participe désormais au récit, et que son instinct le pousse à houspiller les personnages : « Mais cessez donc de bavasser, faites quelque chose, ça va exploser, etc. ». Tout, alors, est beaucoup plus palpitant ; ce n’est plus une surprise, c’est du suspense.

Et nul ne peut ignorer que les jeunes enfants adorent s’entendre raconter des histoires qu’ils connaissent déjà ! Vous n’êtes plus un enfant ? Mais, dans ce cas, pourquoi revoyez-vous sans cesse les épisodes des séries télévisées que vous préférez ? Pourquoi écoutez-vous plusieurs fois, ou plusieurs dizaines de fois, des chansons que vous connaissez aussi bien que leurs interprètes ? Si la connaissance du dénouement d’un livre, d’un film, d’une pièce de théâtre en était l’élément capital, reverrait-on Le mariage de Figaro, Psychose, Certains l’aiment chaud, Le Cid ou Boeing-Boeing (selon les goûts), réécouterait-on Bohemian Rhapsody, la Neuvième Symphonie, Satisfaction ou La danse des canards (selon les goûts) ? Regarderait-on deux fois La ronde de nuit, le David de Michel-Ange... ou son (sa) petit(e) ami(e) ?

Bien, avec ce préambule, je vous ai suffisamment rasés. Commençons par les Brèves. Les spoilers viennent ensuite. Et signalons l’existence d’un site en langue anglaise, d’un genre un peu différent, qui résume les films avec deux ou trois répliques prétendument extraites du dialogue (en fait, c’est une blague).

Brèves

Gladiator

Commode ne l’est guère, vu que son papa ne l’aimait point.

La revanche d’une blonde

Une Loana que chacun dédaigne devient une brillante avocate et gagne un procès.

La plage

Leonardo DiCaprio : un acteur coule.

Boys don’t cry

Elle est lesbienne et s’habille en garçon.

Forrest Gump

Parce que c’est un neuneu mais qu’il vit aux États-Unis, tout lui réussit.

Monique

Il s’achète une poupée grandeur nature, et, quoi d’étonnant ?, il est parfaitement heureux avec elle.

Raccroche !

Deux sœurs négligent leur père âgé. La troisième, non. Elle est gentille.

Lake Placid

Le crocodile est très gros et avale tout, même le scénario.

Mission : Impossible 2

Tom Cruise fait de la moto.

Fausses rumeurs

De la culture du pléonasme chez les fabricants de titres français.

O’Brother

Homère donne l’occasion à George Clooney de se chatouiller pour se faire rire.

Tigre et dragon

Si les andouilles volaient, les personnages principaux seraient chefs d’escadrille.

Dr T. et les femmes

Le gynéco accouche d’une souris.

Hannibal

Au fond, Hannibal le cannibale est un brave type et ne manque pas de goût.

L’exorciste

Un envoyé du Vatican peut tout.

À la rencontre de Forrester

Les jeunes Noirs du Bronx sont très gentils, et le basket mène à la littérature, comme chacun sait.

Mercredi folle journée !

Il trimballe sa petite fille dans des tas d’endroits pas pour elle, et elle adore ça.

Intimité

Il la saute. Dès qu’il s’intéresse à elle, elle le plaque.

Liam

Comment la misère et le catholicisme fanatique font, d’un brave ouvrier, un fasciste.

Le Mexicain

Deux étoiles et une éclipse.

Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Jeune et jolie, elle s’ennuie pourtant. Alors elle joue les dames patronnesses. Comme Lady Di, mais de gauche.

La chambre du fils

Leur fils meurt noyé. Le deuil est pénible, surtout pour le père psychanalyste.

Coup de peigne

Une histoire de ciseaux raccommode une famille.

The anniversary party

Ils fêtent avec leur amis le sixième anniversaire de leur rencontre. Comme on est au cinéma, ça se termine mal : mort par overdose.

Un aller simple

De la révélation d’une existence plus humaine lors de la poursuite d’une chimère.

Roberto Succo

L’histoire minutieuse (et authentique) d’un tueur fou, racontée avec une absolue honnêteté. Passionnant.

The tailor of Panama

Après Beyond Rangoon, deuxième film sur fond politique pour John Boorman. Et deuxième plantage.

The hole

Nième avatar de Blair witch project, en moins fauché. Cette fois, ça se passe dans un trou. Un vrai, pas un village normand.

Avant la nuit

Danielle Mitterrand avait tort : Castro est une authentique ordure homophobe. Et elle, une écervelée, par conséquent.

Liberté Oléron

Il croit aimer la mer et la navigation à voile. Il manquera de noyer toute sa famille.

Schrek

Pour devenir roi, le Prince doit épouser la Princesse, mais elle préfère l’Ogre.

Harvard story

Il triche et se drogue, mais c’est le réalisateur qui perd les pédales.

Une hirondelle a fait le printemps

Une citadine veut devenir fermière. Dur pour elle et pour le spectateur.

Blow

Johnny Depp vend de la drogue, ça marche bien, il est content. Après, il va en prison, c’est triste.

Bleu profond

Son fils est gay. Elle intervient. Trois morts.

Battle royale

Comme dit le dialogue, « ne vous laissez pas abattre ».

Bully

Sept jeunes crétins en tuent un huitième, puis se renvoient mutuellement la responsabilité.

Astérix et Obélix : mission Cléopâtre

La potion magique suffit pour construire en trois mois un palais dans un désert. Pourquoi ne pas appliquer la méthode aux HLM de la Ville de Paris ?

Strass

Les dessous peu reluisants d’une école de comédiens. Les Belges ont osé ce qu’aucun Français ne se permettrait, tant cette profession en impose chez nous (bien à tort).

Ararat

Peut-on parler d’un génocide sur le mode romanesque ? Doit-on n’en parler que via un documentaire ? Les deux semblent impossibles.

Ten

Un huis-clos dans une voiture qui en dit long sur ce qui se passe à l’extérieur. Du cinéma « expérimental » qui n’a rien de rébarbatif.

L’homme du train

Démontre brillamment que vraisemblance et modernité ne sont pas indispensables pour faire un bon film.

Bon voyage

Chassé-croisé dans Bordeaux après la débâcle de 1940 : comme d’habitude chez Rappeneau, volubilité, agitation et intrigue emberlificotée, sans la moindre émotion.

Corps à corps

L’idée la plus bête de l’année : sous prétexte que l’héroïne est sourde, on sous-titre tous les dialogues audibles, mais pas les échanges en langage des signes. Malaise garanti... et procédé qui est le comble de l’artifice. La production se rattrape aux branches en prétendant hypocritement que c’est pour favoriser les spectateurs sourds. Ceux qui ne le sont pas n’ont plus qu’à se démerder.

L’importance d’être Constant

Qualité britannique. Petite gêne pourtant avec les sous-titres de la version originale : chaque fois qu’on entend « Ernest » (ou « earnest »), on lit « Constant » (ou « constant »).

Toutes les filles sont folles

... Et le scénario est idiot.

L’expérience

Étend sur presque deux heures la scène la plus intéressante de I comme Icare, qui occupait trois minutes chez Verneuil.

Ce jour-là

Film « surréaliste » – pour qui ne connaît pas le sens de ce mot. Pour les autres, film le plus con de l’année.

Après vous...

Daniel Auteuil, José Garcia et un troisième larron sont tous amoureux de Sandrine Kiberlain. On ne voit ça qu’au cinéma.

Les bienfaits de la colère

Elle croit son mari enfui, alors qu’il est seulement mort. Elle refait sa vie. Heureusement, avec Kevin Costner. Malheureusement, sexagénaire.

Haut de la page

Spoilers

Requiem for a dream

La mère soupçonne son fils de se droguer. Elle s’y met aussi et devient zinzin.

Le pacte des loups

On capture la bête, mais ce n’est pas la bonne, et les meurtres continuent.

Windtakers

Nicholas Cage est chargé de surveiller le jeune Navajo qui connaît les codes secrets, et de l’exécuter s’il vient à tomber aux mains de l’ennemi. Comme ils sont devenus amis, il en exécute un autre, puis lui-même meurt.

Le projet Blair witch

On ne voit rien, tout se passe la nuit, mais c’est filmé par les victimes.

Blair witch 2

On prend le même scénario et on recommence... en pire.

À ma sœur !

La plus jolie perd sa virginité, puis se fait assassiner avec sa mère. La plus moche se fait violer mais ne dit rien.

Les rivières pourpres

Les néo-nazis sont innocents, et l’assassin est la sœur jumelle de l’héroïne : elle voulait se venger.

Apparences

Les portes claquent, mais ce n’est pas une comédie de Feydeau : Harrison Ford est le méchant.

American psycho

Christian Bale incarne un yuppie, donc un tueur.

Le sixième sens

Bruce Willis est mort, mais il est le dernier à le savoir.

Incassable

Bruce Willis est un personnage de BD, mais il est le dernier à le savoir.

Mission to Mars

Elle finit mal.

En pleine tempête

Dangereux d’aller en bateau quand il ne fait pas beau.

Le tableau noir

Un vieillard a envie de pisser mais il ne peut pas. Tout le monde l’encourage, et il y arrive.

Marie-Line

Elle a une carte du FN, mais c’est pour pouvoir bouffer. Sinon, c’est une brave fille.

Le placard

Depardieu tombe amoureux d’un gay prétendu qui lui a offert un pull.

Seul au monde

Docu publicitaire pour FeDex. Le naufragé Tom Hanks revient des îles et se découvre cocu.

Barnie et ses petites contrariétés

Luchini pique une crise, puis tout le monde prend le train.

Ce que veulent les femmes

Mel Gibson devine ce que disent de lui les femmes, et ça l’embête. Mais tout s’arrange.

Les morsures de l’aube

Guillaume Canet se vante de connaître du beau monde, il connaîtra une vampire.

Meilleur espoir féminin

Elle devient vedette de ciné et laisse tomber son petit ami arabe.

Billy Elliott

Il devient vedette de la danse classique et ne laisse tomber personne.

La défense Loujine

Champion d’échecs névrosé, il se jette par la fenêtre. Sa femme termine le tournoi à sa place. C’est très courant.

Ring

Mistigri nippon : le seul moyen de ne pas être tué par la vidéo maudite, c’est d’en faire une copie et de la refiler à quelqu’un... qui mourra à votre place.

The ring (remake américain)

Davantage bourré de détails que le précédent japono-fauché, puisque plus friqué. Moins allusif. Pas plus explicite.

Intuitions

Quoique méchant et barbu, Keanu Reeves est innocent.

Manipulations

Candidate démocrate à la vice-présidence, elle est victime d’un chantage par les Républicains tous pourris. Mais le Président est plus malin, sinon il ne serait pas Président.

Kaïro

Fantômes sur Internet et suicides en série. Improbable catastrophe finale, afin de terminer sur un point d’orgue.

Le masque de l’araignée

C’est la fille du FBI, chargée de l’enquête avec Morgan Freeman, qui a monté le coup de l’enlèvement.

H.S.

Tueur professionnel, il tente de se repentir, et c’est pire qu’avant.

Antitrust

Engagé par le clone de Bill Gates, il découvre que son boss est plus filou que Billou, et le dénonce.

Mortelle Saint-Valentin

Deux gosses disgrâciés qui se bécotaient sont humiliés par de méchants copains. Des années plus tard, les copains se font trucider. Vengeance du garçon ? Non, c’était la fille.

Trouble every day

Béatrice ne veut pas crever la Dalle, alors elle bouffe ses amants.

Mais qui a tué Mona ?

C’est Phil, son mari.

Vidocq

L’assassin mystérieux est Guillaume Canet, le journaliste. Depardieu le tue en l’empalant sur un miroir brisé. Vive Saint-Gobain !

Y tu mamá también

« Et ta mère aussi »... je l’ai sautée. Après cet aveu, les deux garçons couchent ensemble, puis ils en ont honte et se séparent.

Les rois mages

Ils cherchent Jésus et trouvent Amour, gloire et beauté.

Les autres

Ceux qu’on croit vivants sont morts : Nicole Kidman, son mari, ses domestiques, ses enfants qu’elle a tués. Ceux qu’on prend pour des fantômes sont vivants : la famille qui veut acheter la maison.

From hell

Un prince de sang royal a fait une mésalliance. Le médecin de la reine massacre tous les témoins : c’est lui, Jack l’Éventreur.

Le village des damnés

Pour sauver l’humanité de l’entreprise des enfants extra-terrestres, le professeur doit les tuer tous en une seule fois. Et comme ils lisent dans ses pensées, il est obligé de se suicider avant qu’ils aient compris.

Shine

Pianiste dingue, il est sauvé par une astrologue.

Huit femmes

Les révélations qu’entraîne l’annonce de son faux assassinat poussent le « mort » au suicide.

Crimes et pouvoir

Avocate, elle défend son mari, accusé de crime de guerre. Elle gagne, mais il était coupable.

Sueurs

Tout le monde meurt, sauf le personnage de Cyrille Thouvenin. Ouf !

Un homme d’exception

Il est dingue, donc il aura le prix Nobel.

La somme de toutes les peurs

Le néonazi qui a placé une bombe dans le stade rate son coup, et le monde est sauvé par un beau jeune homme, qui se fiance avec une belle jeune femme.

Gangsters

Flics, ils se font coffrer pour tenter de démasquer des ripoux. Comme toujours au cinéma, c’est justement la commissaire chargée de l’enquête qui dirigeait la bande.

Le boulet

Le titre définit parfaitement le film.

Amadeus

Le croirait-on ? À la fin, Mozart meurt.

Marie-Jo et ses deux amours

Elle plonge dans la mer pour sauver son mari, et tous les deux se noient.

Apparitions

Médecin, la femme de Joe a disparu en Uruguay. Il s’y rend et y retrouve leur bébé.

Sex is comedy

Trop contente de ses films de cul, Catherine Breillat vous explique comment elle filme des bites en érection : c’est du plastique.

Signes

Les extraterrestres reviennent, hostiles. Mais on peut les occire en leur jetant un verre d’eau (bénite ?).

Mon idole

Histoire crédible : comment un ex-chauffeur de salle peut-il pousser au suicide le patron d’une chaîne de télé commerciale ? En lui réclamant une augmentation, bien sûr !

Les sentiers de la perdition

Et c’est le film qui se perd en chemin.

Photo obsession

La vengeance d’un minable, qui se trompe de cible.

Minority report

Tom Cruise joue les Sarkozy. Va-t-il s’alpaguer lui-même ? Non. Sarko le ferait, lui !

Arrête-moi si tu peux

L’escroc devient chasseur d’escrocs au FBI. Le retour de Vidocq ?

La fleur du mal

Suzanne Flon a naguère échappé à la Justice malgré un crime qu’elle avait commis. Elle se rachète en avouant un crime qu’elle n’a pas commis.

Loin du paradis

Parce que son mari est homo, elle prend un Noir comme confident. Pas de quoi fouetter un chat ? Mais nous sommes en 1958, et le Noir doit quitter la ville.

Antwone Fisher

Il a des « problèmes ». Un psy le soigne. Ensuite il va mieux.

Corps à corps

Sur mes lèvres + Frankenstein + Shining = un fameux navet.

La vie de David Gale

En vue de discréditer la peine de mort, elle fait passer son suicide pour un meurtre, en s’arrangeant pour faire condamner un innocent, d’ailleurs consentant. Tous deux comptent sur le scandale qui s’ensuivra. Moralité : les adversaires de la peine de mort sont des fanatiques prêts à tout.

Tristan

Commissaire, elle recherche un homme qui pousse les femmes au suicide, mais il n’y a pas de serial lover. En revanche, elle, par sa dureté, provoquait le désespoir de ses amants.

Clément

Elle a trente ans, lui en a treize. Ils sont une aventure ensemble. Puis elle devient possessive, et il la laisse tomber. Le spectateur s’est lassé plus tôt.

L’outremangeur

Richard enfant a dénoncé pour meurtre le père de sa petite amie, et elle en est morte. Il se punit en devenant obèse et en restant vierge. Devenu commissaire, il oblige une suspecte à le regarder manger chaque soir. Mais elle était innocente. Il maigrit et elle se met à l’aimer.

Dogville

Vraie sainte sur les neuf dixièmes du film, Nicole Kidman exige finalement de son père mafioso qu’il massacre toute la population de Dogville. Bon père, il s’exécute (aussi).

Kill Bill

Le jour de son mariage, des tueurs massacrent toute la noce. Quatre ans plus tard, elle se venge, comme dans le film de Truffaut. Appât pour amorcer la suite : le bébé qu’elle attendait n’est pas mort.

In the cut

Un flic enquête dans l’entourage de Meg Ryan. Ils couchent bientôt ensemble. Quand sa demi-sœur est assassinée, elle soupçonne son amant, le menotte et va tout raconter au copain du flic... qui s’avère être le véritable coupable !

Le village

Les monstres des bois n’existent pas, tout se passe à l’époque actuelle, les villageois sont des reclus volontaires qui voulaient fuir la société d’aujourd’hui... et n’ont rien révélé aux enfants nés ensuite.

Les bienfaits de la colère

Le mari ne s’est pas enfui avec sa secrétaire, il est mort pour être tombé dans un puits.

Match point

Sa maîtresse enceinte menace de tout dire à sa femme. Il la tue et ne se fait pas prendre.

Haut de la page

Courrier Plan du site

Sites associés :    Yves-André Samère a son bloc-notes 125 films racontés

Dernière mise à jour de cette page le samedi 24 décembre 2016.