Kinopoivre, les films critiqués par Jean-Pierre Marquet - Vite !

Vite !

Les critiques et notules de ce site peuvent sembler longues aux lecteurs pressés. Pour eux, ces aperçus en peu de mots. Ils sont classés par pages, en suivant l’ordre alphabétique. Au sommaire de celle-ci, Oui, mais....

Chiffres A1 A2 A3 B C D E F G H I J K L1 L2 L3 L4 L5 L6 L7 L8 M1 M2 N O P Q R S T U V W Y

 

Barême :

Classique 4 étoiles

À voir absolument 3 étoiles

À voir 2 étoiles

À voir à la rigueur 1 étoile

Inutile de se déranger 0 étoile

À fuir À fuir

O

Oui, mais...2 étoiles
d'Yves Lavandier
avec Gérard Jugnot, Cyrille Thouvenin, Émilie Dequenne, Alix de Konopka, Vanessa Jarry, Patrick Bonnel

La psychanalyse à l'écran est un genre casse-gueule. Dans les films qui en traitent, le personnage central est en général un malade mental, et nous assistons à sa guérison, toujours traitée de façon schématique et bien sûr ultra-rapide. Yves Lavandier, scénariste qui signe ici sa première réalisation, ne craint pas de montrer sur la longueur une thérapie dite « brève », et ne cache pas les échecs successifs de son thérapeute, incarné de manière inattendue par Gérard Jugnot, au demeurant excellent dans ce contre-emploi. Un spécialiste, face à la caméra, s’adresse directement au spectateur afin de commenter les divers comportements humains auxquels il se voit confronté dans la pratique de son métier, et nous donne ainsi une leçon de psychologie plutôt roborative et non dénuée de bon sens – je dis bien « psychologie », et non « psychanalyse ».

L’histoire est celle d’une jeune fille qui se sent « mal dans sa peau », qui croit que seule sa mère en est la cause, et qui s’en sortira dès qu’elle aura compris que tous ses tourments viennent de ce qu’elle est elle-même, en fait, une  pimbêche. C’est tout, et on ne s’ennuie pas une seule seconde à cette comédie.

LireHaut de la page

Courrier Plan du site

Sites associés :    Yves-André Samère a son bloc-notes 125 films racontés

Dernière mise à jour de cette page le vendredi 11 mars 2011.